Home Blog Page 3

0 699

Cours sous forme d’ateliers « in situ » au Musée de Cluny Paris – 13 octobre 2014

CoursDamealaLicorneÀ partir des tapisseries de La Dame à La Licorne, des esquisses et une palette de couleurs sont capturées sur un carnet personnel, afin de s’imprégner des motifs trouvés. Ce travail de groupe à partir du regard est confronté à la parole et commenté dans la salle du frigidarium. Comment isoler une histoire, un motif à partir d’un tapis ou tapisserie ? Est-ce le texte qui va former le dialogue ou le dessin ? La pratique devant les oeuvres est ensuite continuée à l’aide d’encre et d’argile sous forme de tampons, vignette ou avec des techniques d’imprimerie et de la couleur, comme un ingrédient à cette façon de répéter. Ouverture vers l’art contemporain avec un lien et passage par l’oeuvre de Paul Gauguin. La couleur devient matière de base et l’étoffe ou canevas est support. Le papier serait plutôt un support texte. Mais les deux façons permettent de comprendre des notions comme matrix, maillage, relief et perspectif.

ClunyDamealaLicorne

0 670

Mobility à PARIS du 15 au 18 septembre 2014

Objet :

Il s’agit de travailler et de partager une approche du patrimoine naturel et urbain français et plus particulièrement parisien à partir de pratiques et de techniques artistiques, développées « in situ » et mobilisées de façon individuelle et collective.

Organisateur :

Cie Egg’s Écho, partenaire français du projet AL4ED

Participants :

Nos partenaires Anglais (4), Grecs (7), Italiens (3), Lettons (2), Norvégiens (3), et Turcs (7) ce qui représente, avec les membres d’Egg’s Echo un total ayant pu avoisiner 40 personnes.

Déroulement de la mobility:

0 644

Dans le cadre des projets Européens de mobilité nous recevons des ressortissants de :
Grande Bretagne, Grèce, Italie, Lettonie, Norvège et Turquie.

Nous proposons un atelier de cinq jours sur le thème du Land Art à Paris.
Les artistes associés travaillant sur ce thème avec Egg’s Écho ont préparé pour ce projet
trois jours de travail « in situ ».

Le premier jour : Land Art historique et contemporain à Versailles.

- Le deuxième jour : Land Art à travers les cours d’eau à Paris, les notions de perspectives et des interventions directes des participants par la parole, le texte et le théâtre.

Le troisième jour : Le paysage urbain à l’époque des passages couverts et les architectes comme Eiffel. Nous mettrons l’accent sur la circulation : trottoirs, routes, passages.

Le cours participatif se terminera avec un travail sur un texte de Victor Hugo au Père Lachaise et un dîner/spectacle à l’Atelier du Plateau.
Les sujets abordés sont : histoire de l’art, approches de l’art contemporain, dessin, photo, flipbook, théâtre insolite, jardins partagés, le labyrinthe, l’eau, l’éducation par les techniques que nous pratiquons dans nos domaines, les techniques de postures en arts martiaux.

0 591

Sylvain Solaro avec l’association Artatou organise des stages sur un week-end à Avallon dans l’Yonne.
Nous appréhenderons l’image fixe et animée par la pratique du portrait et du paysage.

Prise de vue et travail sur ordinateur, découverte des logiciels libres (Gimp) et pro (Photoshop, Première, Final Cut) en versions d’essais.

Mise à disposition de plusieurs postes de travail
et d’une caméra vidéo.

0 667

Sur le thème « Des machines et des hommes », Sylvain Solaro a installé à Ragny dans l’Yonne « Twitter mon ami ». Twitter est un sympathique poisson qui surveille la connexion électrique alimentant un poste télévision qui diffuse en boucle des messages d’erreurs informatiques et Sylvain au prise avec un smartphone récalcitrant.

ragny-2014 ragny-2014_1

ragny-2014_2

0 598

Thème : Stage de fabrication de masques et d’initiation au jeu théâtral avec comme support les textes de Paul André SAGEL.

Ce stage est proposé à Saint Michel de Chaillol afin de modéliser son masque pour ensuite incarner son personnage sur scène. Eté 2016 répétition de  « Conférence masquée » de Paul André Sagel; Alfred Jarry et d’autres, pour être jouée dans le Champsaur. Intervenants : Francis Dombret; Jean Signé; Miene Mathon. Cette pièce permettra par sa démarche originale d’enrichir son expérience de la scène et celui des arts plastiques. Il y a douze personnages dans la pièce, chacun avec son masque et donc son « persona » bien à lui…
Douze personnages en quête d’ interprètes vous attendent pour cette aventure théâtrale unique.
Préambule:
Le mot personne issu du latin persona désignait un masque de théâtre. Ce mot est lui-même dérivé de l’étrusque phersu et du grec prosôpon qui signifiait masque.
Nous allons d’abord retrouver la notion première du nom féminin  personne dans le sens premier de « corps humain dont on parle  » afin d’entendre la prise de parole fictive de cette  personne dans une action dramatique qui deviendra réalité en tant que personnage ( on retrouve dans ce mot une idée de temps et de traverser) .

Qui y a-t-il derrière le masque ?

Passage de la personne au personnage à travers le travail de l’acteur.

SUIVEZ NOUS