Home Photographie Miene Mathon : participation à l’exposition Jack London

Miene Mathon : participation à l’exposition Jack London

0 401

Dans le cadre de l’automne photographique en Champsaur
« Dialogue photographique avec Jack London »
24 et 25 septembre 2016

jl1

« Puisque lutter c’est vivre et que vivre c’est souffrir »
Martin Eden (1909)

La narration et la représentation à partir d’un récit de paysage observé

Le cadre de la Peyre Bénite avec l’histoire qui démarre de là, passe par les 5 sens, les 4 saisons et le goût pour la lecture et le voyage. Le voyage, car certains font qu’un seul et long voyage. Jack London en fait partie.
Je propose un feuilleton, une histoire en photo à partir de la pierre, « La Peyre », des bocages, de mon travail personnel et les clichés prises dans le Champsaur et au delà. La matière première est ce qui est ‘captable’, la lumière, les nuances, la palette de couleurs, la pierre, le sol, l’eau, la glace, le ciel ou encore les émotions. Le travail proprement dit artistique, n’est à mon sens possible qu’à travers une image fixe, une histoire montrée sur du bon papier. Support ou papier qui révèle l’originalité de l’oeuvre. L’oeuvre que chacun peut ressentir en prenant du temps. Pour sa valeur symbolique. Ensuite viendront des clichés d’humanité, des figures de proue. Les visages prises sur le vif sont des personnages comme des archétypes de commedia dell’arte. Ainsi paysage, portrait et still life se côtoient et « articulent ».

jl2

Des cartels, comme un jeu de mots accompagnent ces photos.
Mon intention est de montrer que la nature n’est pas morte, mais juste au repos. Stil-leven ou still life veut dire prendre le temps de regarder, de réfléchir, de jouer avec les échelles de taille, de temps, et de trouver du goût à l’aventure de ce qui vit et qui nous étonne tous les jours.
Peut-être irez vous voir la Peyre Bénite pour y passer un bon moment pour relire Jack London ?

SIMILAR ARTICLES

NO COMMENTS

Leave a Reply