Home Formations

0 19

Nous proposons des cours de théâtre, de photo et vidéo, de dessin, de peinture, de modelage, d’écriture, de FLE (Français Langue Etrangère) et l’aide à la rédaction de projets Erasmus+.

Notre association fait partie du réseau Erasmus+ et nous préparons des cours de formation avec nos partenaires européens en deux langues. Pour cela nous disposons d’un code Pic. Ce travail se fait avec des conventions avec d’autres associations si nécessaires. Vous pouvez nous demander soit le programme, soit venir un jeudi-soir ou vendredi-matin pour en parler au 33 avenue de Trudaine 75009 Paris

Les moments de « Lecture, dessin et apprentissage de la langue française », sous forme d’atelier collectif peuvent se faire dans ce même lieu ou à la demande dans un lieu à trouver. Première date prévue : 16 novembre, Durée : 3h

Nous proposons des cours de théâtre, de photo et vidéo, de dessin, de peinture, de modelage, d’écriture, de FLE et l’aide à la rédaction de projets Erasmus+

Depuis 1990 nous proposons un travail professionnel d’éducation et culturel par le regard et/ou l’écoute, un enseignement artistique pour des individus et des groupes. Nous sommes habitués à travailler avec des enfants, des adultes, des étrangers et groupes spécifiques.

Artistes intervenants : Francis DOMBRET, Laurence FAURE, Sylvain SOLARO, Étienne RATTIER, Miene MATHON

atelier-recto3w

Sylvain Solaro photographe plasticien vous propose sur un week-end de travailler autour de l’image numérique en vous accueillant dans l’Yonne entre Avallon et Vézelay. Vous pourrez le suivre dans ses balades autour de la basilique de Vézelay ou des chemins de traverse des anciens remparts d’Avallon.
L’image photographique est pour lui une matière première à exploiter et détourner en la mêlant à d’autres supports tels le texte ou la vidéo.
Ouvert à tous, de tous âges et de tous niveaux; vous pourrez pratiquer; questionner; perfectionner votre usage de l’image. Dans la ville d’Avallon, avec l’aide de l’association Artatou nous disposerons d’un atelier équipé en informatique Mac et PC.
Groupe de 8 personnes maximum, 12h sur 2 jours.

Cours de formation « Français Langue d’Intégration »

Objectifs:

Dire, écrire qui je suis, où je vais, exprimer mes besoins urgents.

L’objectif principal est de fournir aux participants migrants, désireux d’apprendre le français, un bagage linguistique leur permettant de faire face aux situations d’urgence inhérentes à leur parcours quotidien. Il est nécessaire tout d’abord de créer un contexte bienveillant d’accueil, puis par des méthodes adaptées et variées, de leur permettre d’acquérir des notions permettant de se repérer dans le temps, l’espace et de formuler leurs besoins essentiels du moment.

Le 9 novembre 2017 a lieu la quatrième « Journée de la langue française » au Pays-Bas. La Cie Egg’s Écho y sera présente avec un cours de formation.
http://tablerondepourlefrancais.nl/dagvandefransetaal/

Geachte lezer,

Afgelopen vrijdag is het projectboekje van de Dag van de Franse taal 2017 gepresenteerd op het jaarcongres van het Kenniscentrum Frankrijk-Nederland. In de bijlage bij dit bericht stuur ik u het volledige boekje mee. We willen u nogmaals hartelijk danken voor het aanbieden van een lezing, workshop, of optreden op de Dag van de Franse taal op 9 november aanstaande. We hebben de deelnemende docenten gevraagd om zo spoedig mogelijk contact met u op te nemen als ze gebruik willen maken van uw aanbod en de verdere praktische zaken zoals tijd en locatie met u te bespreken. We kijken uit naar een mooie vierde editie van de Dag van de Franse taal.

Met vriendelijke groet,
Alisa van de Haar

///

Voici comment vous pouvez nous trouver: ( lien vers leur site, le livret )

Page 24
Workshop: Theatermaken met maskers
De theatercompagnie Egg’s Écho werkt met maskers in de traditie van de Commedia dell’arte.
Voor de Dag van de Franse taal bieden wij verschillende workshops aan waarbij leerlingen via
theatertechnieken en tekenopdrachten aan de slag gaan met klassieke en hedendaagse Franse
teksten. Met behulp van actieve leermethodes gebaseerd op onze eigen teksten of met behulp
van haikus, storytelling en direct vertalen, plus tekenen, laten we zien hoe maskers een extra
dimensie aan een taal geven.
We komen met twee artiesten naar Nederland vanuit Parijs, waar wij wonen, werken en
lesgeven. Er zijn twee verschillende formules mogelijk: een workshop maskers tekenen en
spelen of een korte workshop gevolgd door de voorstelling ‘Un tour de masque’.
Voertaal : Frans
Doelgroep: onder- en bovenbouw
Regio : heel Nederland
Duur: 90 minuten
Kosten: 360, – excl. BTW en reiskosten
Contact: Miene Mathon (wlfamathon@gmail.com)
Voor meer informatie, zie deze link .

0 790

Nous sommes Relais dans le cadre de la mission « Vivre ensemble » ainsi nous pouvons accéder en groupe et gratuitement ou à tarif préférentiel à certains musées et institutions :

Placée sous l’égide du ministère de la Culture, et pilotée par Universcience, la mission «Vivre ensemble» vise à favoriser l’accueil des personnes peu familières des institutions culturelles, et à lutter contre l’exclusion. Créée en 2004, elle rassemble les actions d’une trentaine d’établissements culturels nationaux.

Les correspondants de ces établissements organisent régulièrement des visites, des formations et des présentations de leurs ressources, ainsi qu’un forum annuel, destinés aux relais des associations du champ social.

Charte d’accueil des relais du champ social

Ces établissements culturels ont élaboré une charte conseil, qui explique comment  faciliter le travail des relais du «champ social» et rendre accessible à tous leur offre culturelle.

Charte d’accueil des relais du champ social (PDF, 770 Ko)

Lettre d’information aux relais culturels

Cette lettre d’information destinée aux relais culturels des associations du champ social vous communique un calendrier listant les rendez-vous proposés par chaque établissement pour le trimestre en cours.

 

———————————————-

 

Mission : Vivre ensemble

Depuis 2004, une trentaine d’établissements coopèrent pour aller à la rencontre des publics peu familiers des institutions culturelles et ainsi lutter contre les discriminations dans le domaine de la culture.

Par le biais de la la mutualisation des ressources et des contacts, les établissements travaillent avec des personnes–relais intervenant dans le champ social.

En se penchant sur les difficultés de publics très variés et en adaptant leur offre pour mieux les accueillir, les institutions culturelles constatent que les améliorations apportées bénéficient à tous les publics et permettent ainsi de rendre la culture plus accessible à tous.

 Actualité   – Membres de la missionRessources et documentsLettre d’information aux relais culturels

La mission « Vivre ensemble » réunit trente-deux établissements culturels qui travaillent ensemble pour aller à la rencontre des publics peu familiers des institutions culturelles. Leur objectif est de faire jouer pleinement à la culture son rôle dans la lutte contre l’exclusion et de contribuer ainsi à la démocratisation culturelle. Ils illustrent la variété des lieux culturels : musées, monuments, scènes de spectacle vivant (théâtre, musique, danse…), cinémas, bibliothèques et médiathèques, centres d’archives…

Cette mission est née en novembre 2003, d’une demande du ministre de culture et de la communication. Cette mission initialement confiée au Président de la Cité des sciences et de l’industrie pour qu’il fédère et amplifie les actions conduites par les établissements du ministère en matière de lutte contre les discriminations et les actes d’intolérance a répondu à un besoin d’échanges et de travail en commun. Son action s’est poursuivie, amplifiée et
consolidée depuis douze ans, avec notamment l’élargissement à d’autres établissements culturels et la structuration d’une méthode.

Pour toucher les publics fragilisés, les établissements de la mission « Vivre ensemble » ont choisi de travailler avec les personnes qui peuvent jouer un rôle de relais. Ces relais peuvent être des bénévoles, des travailleurs sociaux, des éducateurs, des animateurs, des formateurs, …ce qui compte avant tout c’est leur motivation et leur conviction que la culture contribue à la construction des individus. Leur action peut porter sur l’apprentissage du français, le soutien scolaire, la prévention, l’insertion ou la restauration du lien social.

Un dispositif simple a été mis en place :
– dans chaque établissement, un correspondant qui établit des relations personnalisées avec ces relais,
– des séances gratuites de découverte, de sensibilisation, de formation,
– des médiations adaptées,
– des documents de préparation et d’aide à la visite,
– des adaptations tarifaires.

La force du dispositif consiste dans la mutualisation des ressources et des contacts. Les établissements communiquent ensemble leurs programmes dans une lettre trimestrielle commune. Chaque établissement la diffuse à ses relais, incitant ainsi à la découverte par certains relais d’établissements qu’ils ne connaissent pas encore.
Pour aller dans le même sens, des visites découvertes sont aussi proposées aux relais par tous les établissements.

Les établissements et les relais se rencontrent régulièrement pour travailler sur des sujets communs. Ils ont notamment rédigé ensemble une charte pour faciliter l’accès dans les établissements culturels.

Tous les ans, ils se retrouvent au cours d’un forum qui leur permet de faire le point et de
définir ensemble de nouveaux axes de travail, tout en favorisant les échanges conviviaux entre
les correspondants des établissements et les relais.

0 862

Thème : Stage de fabrication de masques et d’initiation au jeu théâtral avec comme support les textes de Paul André SAGEL.

Ce stage est proposé à Saint Michel de Chaillol afin de modéliser son masque pour ensuite incarner son personnage sur scène. Eté 2016 répétition de  « Conférence masquée » de Paul André Sagel; Alfred Jarry et d’autres, pour être jouée dans le Champsaur. Intervenants : Francis Dombret; Jean Signé; Miene Mathon. Cette pièce permettra par sa démarche originale d’enrichir son expérience de la scène et celui des arts plastiques. Il y a douze personnages dans la pièce, chacun avec son masque et donc son « persona » bien à lui…
Douze personnages en quête d’ interprètes vous attendent pour cette aventure théâtrale unique.
Préambule:
Le mot personne issu du latin persona désignait un masque de théâtre. Ce mot est lui-même dérivé de l’étrusque phersu et du grec prosôpon qui signifiait masque.
Nous allons d’abord retrouver la notion première du nom féminin  personne dans le sens premier de « corps humain dont on parle  » afin d’entendre la prise de parole fictive de cette  personne dans une action dramatique qui deviendra réalité en tant que personnage ( on retrouve dans ce mot une idée de temps et de traverser) .

Qui y a-t-il derrière le masque ?

Passage de la personne au personnage à travers le travail de l’acteur.

SUIVEZ NOUS